La difficulté est lié à la demande de plusieurs pays qui souhaitent que le PEAD, initialement inscrit dans la politique agricole, soit refondé dans le cadre de politiques sociales. Cette exigence (même si elle peut paraitre logique) fait peser un risque sur le renouvèlement d'une aide dont dépendent un grand nombre d'européens et d'associations organisant l'aide alimentaire.

Une mobilisation est mise en place qui emprunte une forme humoristique (l'airfood project qui propose de faire des vidéos sur le mode de l'airguitar) et les principales associations concernées ont commencé à battre le rappel sur la question. Il n'est qu'à espérer que celle-ci produise ses effets.

Car on imagine mal le désastre moral que constituerait un échec dans ce domaine. Si l'Europe a favorisé la paix et à ce titre mérite d’être soutenue et défendue, elle ne peut oublier à quel point c'est dans la situation sociale des pays que germent les facteurs générateurs du repli, de la division , de la recherche de boucs émissaires. Dans le moment fragile que nous traversons, c'est une leçon qui ne devrait pas être oubliée.

P1050119.JPG